L'almanachronique du 26 octobre

Publié le par blancafort

Hello les blogos ! Bzzz Bzzzz Slurp Splatch la blogose !

Bonne nouvelle ! La grippe A existe ! Et elle ne frappe que les cons ! PSG PSG ! Enculé !!!
Arf Arf Arf ! Ah putain c'que ça fait du bien d'être plus con que nature...euh...je veux dire que ça fait du bien d'être plus français que nature ! Je confonds parfois. Il est vrai que la limite est ténue. Subtile parfois. Et pas seulement dans le domaine footballistique.
La question du jour nous rappelle combien les frontières sont parfois poreuses. Et surtout chez les bougnats. Mais ne tergiversons pas et répondons à cette question : C'est quoi être Français aujourd'hui ?

La réponse est plutôt duraille, voire complexe, et surtout quand la question est conne, voire nauséabonde. Mais, comme l'on dit chez les demeurés, impossible n'est pas français. Or donc, paré de tous les artifices d'une prétention nauséeuse, je m'en vais répondre à la question.
Ploum Ploum !
Mais avant cela, et pour lancer le débat, posons-nous une autre question : C'est quoi être Suisse aujourd'hui, et comment en être fier ? Du côté des Montreusiens, de Montreux dans le canton de Vaud, l'idée d'être Suisse ne se pose pas d'une façon identitaire. Mais plutôt bancaire. Être ou devenir Suisse ne fait ni l'objet d'une identité culturelle ou historique, ni le fait d'un droit de sang inébranlable, non, être Suisse, c'est avant tout s'isoler. Ne pas se mélanger. Eviter de côtoyer un plus pauvre que soi. Alors qu'en Belgique, c'est différent. Être Belge, c'est être fou ! Une folie fantasque, surréaliste, bien loin des considérations vénales. Et surtout, aimer la bière chaude. Comme quoi, être Belge, ça se mérite. C'est un peu comme être Islandais. Un pays de volcans, de fjords, de vents froids polaires, de geysers, de lichens et de broussailles, habité pas des macareux hideux; ça ne favorise que très peu l'idée même d'identité et de communauté. Et pourtant. L'Islandais ne se verrait pour rien au monde Creusois, ni même Berrichon. Etonnant non ? Alors bon, c'est quoi être Français aujourd'hui ? Est-ce aussi élémentaire que d'être Américain ou Burkinabé ? Est-ce aussi rudimentaire que d'être Basque ou Breton ? Est-ce se réclamer du siècle des Lumières ? De la patrie du fromage qui pue et du jaja qui râcle ? Est-ce une identité, un esprit, une idée, une conscience ?
- Oui !
Qui parle ? Qui vient m'interrompre ?
- Moi ! Frédéric lefebvre !
Aaaaaah ! Qu'est-ce que vous vous foutez ici ?
- On parle de la France et je suis français !
Et alors ?
- Je peux répondre à la question : C'est quoi être Français aujourd'hui ? !
Pas la peine ! Je connais la réponse...

Publié dans Chroniques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article