L'almanachronique du 4 décembre

Publié le par blancafort

Hello les blogos ! I wanna be loved by you the blogose !

- Chéri, je me sens rajeunir !
- Comment ça ?
- Fume ! Tu comprendras...

Nom de Zeus ! Palsambleu et cornegidouille par mes scrotums boursouflés ! Alors comme ça, Marilyn Monroe fumait du cannabis ! J'en reste comme deux ronds de flan ! Qu'aurait pu dire Eric Woolfson, désormais in the sky, à ce propos ? Il aurait sûrement rajouté un chapitre à son Tales of Mystery and Imagination. Hommage à Alan Parson Project. It's the dark side of the moon, comme l'on dit chez les Helvètes !
Marilyn Monroe adepte de la petite fumette ! Vous avez vu la vidéo ? C'est d'un charme suranné et d'une douceur incomparable. Le pouvoir de l'illustration est absolu.
En regardant ces images, on ne peut s'empêcher d'y voir également la liberté, relative bien qu'objective, qu'avait Marilyn Monroe à cette époque, au contraire de beaucoup de femmes. Par le vedettariat incommensurable qu'elle possédait, par son intelligence et son indépendance, elle pouvait s'accorder du temps libre, et ce, pour satisfaire ses appétences salutaires.
Pourquoi vous dis-je cela ? C'est que l'on s'aperçoit aujourd'hui, selon une étude de l'Institut pour l'égalité des femmes et des hommes, que les femmes continuent d'assumer 80% des tâches domestiques. Par conséquent, elles accumulent du temps de travail rémunéré et du temps de travail domestique, au détriment du temps de loisirs et de repos. Et voilà que l'image de Marilyn Monroe, fumant du cannabis avec ses copines, revêt une toute autre dimension.
Elle devient le symbole d'une liberté, que beaucoup de femmes, plus encore aujourd'hui, ne disposent que très rarement.
Ploum Ploum !
Voici une déclaration, en cette Sainte Barbara ( Tout un symbole ! ), pour une juste égalité entre les femmes et les hommes :
" Ô femmes de tous pays ! Gaillardes et viragos, harpies et gourgandines, catins, bégeules et dragonnes, femmes de tête, callipygiennes indociles et chipies sagaces, groupez-vous, et dès demain, prenez le pouvoir ! Internationalisez votre autorité ! Il est temps de ménauposer les vits mous des dépendeurs d'andouilles, phallocrates et ventripotents ! Il est plus que temps d'émasculer vos eunuques avortons de maris ! Refusez leur prépotence larvée ! Refusez d'engendrer ! Déniez cette soi-disante affection naturelle ! Homonculez leur philanthropie hypocrite ! Raillez tous ces rugbymen trop cons pour être seulement idiots, bafouez ces footballeurs creux qui ne voient dans l'amour qu'une docilité servile, ridiculisez ces petits dieux tutélaires plus proxénètes qu'affables, daubez leurs conseils et déclinez leur protectorat cauteleux ! Cessez de vous fourvoyer, cessez de vous faire abuser par des Don Juan dont la candeur frise l'ignominieuse pantalonnade des politiciens médiocres ! Présumez de votre intelligence ! Faites-vous confiance ! N'ayez pas peur de la solitude ! Elle vous préservera des soupirants ineptes, des crétins illettrés et des abrutis qui gonflent leurs muscles avachis pour vous foutre des raclées infâmes ! Vomissez-les ! Dites non ! Mugissez, beuglez, vociférez, buvez, bouffez, fumez et baisez jusqu'à en perdre haleine ! Hurlez votre haine et récusez votre servilité coupable ! Démystifier cet inaliénable pouvoir des hommes ! Il n'est que le reflet de votre obséquiosité séculaire ! Ne vous voilez plus ! Ne vous taisez plus !..."
- Oh !!! OH !!!!
- Quoi ma bibiche adorée ?
- T'as pas bientôt fini avec tes conneries ?!?
- C'est que...
- J'veux pas savoir ! " Obséquiosité séculaire !" N'importe quoi !
- Mais bibiche...
- Ta gueule merde ! J'vais allez boire un coup avec mes copines et t'as intérêt avant qu'je revienne que la vaisselle soit faite ! T'as compris ?
- Euh oui ma...
- Oh ta gueule !

Bon ben voilà...

Publié dans Chroniques

Commenter cet article